Est-ce que je devrai traiter mon apnée du sommeil toute ma vie ?



D’autres questions très courantes pour les patients qui débutent leur traitement pour l’apnée du sommeil : Est-ce que je devrai porter mon CPAP pour toujours ? Est-ce que mon apnée du sommeil se guérira dans quelques années ?


Il est important de comprendre que tout le monde ne souffre pas d’apnée du sommeil pour les mêmes raisons.


Cela peut dépendre de votre anatomie, des structures de votre nez et de votre gorge, de la position de votre mâchoire ou de votre langue tout simplement. Ces prédispositions peuvent même être présentes dès la naissance et persister tout au long de votre vie.

Également, les femmes au-delà de l’âge de la ménopause sont plus à risque en raison d’une perte d’hormones, y compris de la progestérone.


Finalement, le vieillissement peut entraîner une perte de tonus musculaire et une plus grande souplesse des voies respiratoires ce qui sera irréversible.

Cependant, certains facteurs transitoires et réversibles contribuent également à l’apnée du sommeil.


Par exemple, certaines personnes souffrent d’apnée du sommeil ou de ronflements que dans certains scénarios. L’alcool et le fait de dormir sur le dos aggravent majoritairement ces conditions. Le sommeil paradoxal, qui survient davantage le matin, peut également contribuer à l’apnée du sommeil.


De plus, la prise de poids aggrave l’apnée du sommeil. L’accumulation de tissus adipeux à la base de la langue et le long des voies respiratoires peut les rétrécir et engendrer des obstructions causant les arrêts respiratoires. En changeant leurs habitudes de vie, et donc en favorisant la perte de poids, certains patients se débarrasseront de leur apnée.


En conclusion, il est fort probable que vous ayez à traiter votre apnée du sommeil tout au long de votre vie. Certains vont cependant en guérir, s’ils règlent la cause réversible initiale de leur problématique. L’apnée du sommeil pour la majorité des patients est une maladie qui se traite mais ne se guérit pas.


Par: Gabryelle R, Inhalothérapeute

54 vues0 commentaire