Je ne ronfle pas; est-ce que je peux tout de même faire de l’apnée du sommeil?



Plusieurs personnes croient à tort que l’apnée du sommeil se résume au ronflement persistant durant la nuit. Cependant, plusieurs autres symptômes peuvent également suggérer la présence de ce trouble. En voici quelques-uns :



Dépression :

Les difficultés de sommeil causées par l’apnée du sommeil sont souvent responsables d’une variation de l’humeur ce qui cause une forte association entre la dépression et l’apnée du sommeil. Ce trouble peut donc se manifester par un sentiment de tristesse, des épisodes de pleurs ou avoir d’autres signes de dépression. Il peut y avoir une perte d’intérêt pour des activités autrefois agréables, de faibles niveaux d’énergie, des pertes de mémoires et une faible concentration. L’appétit peut être réduit ou augmentée entrainant respectivement une perte ou un gain de poids. Lorsque ces symptômes surviennent, il peut être avantageux de se faire dépister. Le traitement CPAP, si tel est le cas, pourra donc être bénéfique. Cependant, chez certaines personnes, la prise de médicaments sera également nécessaire.



Problèmes de concentration / réflexion :

L’apnée du sommeil peut être également la cause de difficultés de concentration, de perte de mémoire, de problèmes d’attention et de perte de mémoire à court terme.



Hypertension artérielle non-contrôlée :

L’apnée du sommeil contribue au risque de développer une hypertension artérielle, une crise cardiaque ou un AVC. Lorsque la pression artérielle est difficile à contrôler, même avec des changements sur le mode de vie ou des médicaments, l’apnée du sommeil devrait être étudiée comme une cause potentielle avec une étude du sommeil.



Nycturie (se lever fréquemment pour uriner) :

Les éveils fréquents causés par l’apnée du sommeil peuvent interrompre la libération de l’hormone anti-diurétique qui empêche d’uriner durant la nuit. Donc, l’interruption de la libération de cette hormone peut être responsable des voyages fréquents aux toilettes pendant la nuit. Certaines études prouvent également que la pression exercée sur le cœur, en raison des pressions négatives dans la poitrine, a un impact sur la libération d’urine pour réduire ce qui est perçu comme un état de surcharge volumique. Le traitement CPAP devrait donc réduire vos visites à la salle de bain, à condition de ne pas avoir d’autres problématiques de santé causant également la nycturie (prostate, prise de médicaments diurétiques, etc...)



Bruxisme (grincement des dents) :

Le grincement des dents se produit le plus souvent inconsciemment pendant le sommeil. Ce mouvement est fait afin de resserrer les voies respiratoires et d’empêcher la mâchoire de reculer. Cela empêche la langue de tomber et de bloquer les voies respiratoires. Ce simple geste peut donc être produit en vue de combattre l’apnée du sommeil non-traitée.



Sommeil non-récupérateur :

Lorsque le sommeil n’est pas récupérateur, et ce même après avoir dormi plusieurs heures et en ayant respecté une belle hygiène de sommeil, cela pourrait indiquer une apnée du sommeil. Les symptômes tel une somnolence diurne excessive, la fatigue chronique, le sommeil fragmenté et mouvementé sont souvent causés par l’apnée du sommeil.



Par: Gabryelle R, Inhalothérapeute

18 vues0 commentaire