Les principales problématiques engendrée par le traitement CPAP et les solutions.



Bien que le traitement pour l’apnée du sommeil avec CPAP apporte son lot de bienfaits au niveau du sommeil, de la somnolence et de la fatigue chronique, il peut y avoir malheureusement quelques petits inconvénients.


Voici les principales problématiques accompagnés de leurs solutions :


Sécheresse buccale :


Plusieurs patients, en début de traitement, vont remarquer une augmentation de leur sécheresse buccale ou une arrivée soudaine de cette sécheresse. Si vous portez un masque nasal, renseignez-vous auprès de votre Inhalothérapeute, car la sécheresse buccale, lors du port d’un masque nasal, est souvent due à une respiration buccale qui devrait être corrigée pour rendre votre traitement le plus efficace possible.


Si, au contraire, vous portez un masque facial, mais que vous avez tout de même la bouche sèche, commencez alors par le réajustement de votre masque. La sécheresse peut être due à des fuites importantes qui doivent également être corrigées.


Finalement, si votre masque est bien ajusté, mais que le problème est persistant, vous pourrez tenter l’augmentation du niveau d’humidité de votre appareil. Assurez-vous également du bon fonctionnement de votre humidificateur chauffant pour éliminer les problèmes provenant directement de l’appareil.


Condensation dans la tubulure:


La condensation est un phénomène créé par le passage de l’air de l’état gazeux vers un état liquide. Le fait d’avoir de l’eau dans la tubulure durant la nuit est souvent créé par la différence de température entre le débit chaud dans la tubulure et la température ambiante plus froide. Donc, la façon de corriger cette problématique est d’augmenter d’un niveau notre tubulure chauffante ainsi la condensation devrait disparaître. Il existe également des couvre-tubulure disponible pour les patients n’ayant pas de tubulure chauffante.


*Les gens qui dorment avec une fenêtre ouverte près de l’appareil durant l’hiver ont tendance à avoir cette problématique régulièrement.*

Ballonnements, gaz intestinaux et reflux gastrique :


Certains patients vont voir apparaître certains troubles gastriques dérangeants lors de leur début de traitement. Ces troubles sont souvent dus à une pression trop élevée de leur appareil, à des fuites importantes ou à un masque mal ajusté. Il est donc important d’en faire part à l’Inhalothérapeute. Il ou elle pourra identifier le problème et régler ces inconvénients.

Sensation de résistance à l’expiration :


Effectivement, les gens débutant avec un traitement CPAP remarquent principalement la résistance à l’expiration, qui peut être très dérangeante. Comme le CPAP est un appareil à pression positive continue, la pression envoyée à l’inspiration sera encore perceptible à l’expiration ce qui crée ce sentiment de résistance inhabituelle. Heureusement, cette sensation sera vite oubliée par le patient avec le temps et l’adaptation.


La principale solution est de porter son appareil plus de 4 h par nuit le plus souvent possible, de respirer avec une fréquence normale et de ne pas inspirer de trop grands volumes.

Sensation de manquer d’air :


Certains patients vont avoir cette impression au début ou au courant du traitement. L’ajustement du CPAP est souvent en cause. Une augmentation de la pression est souvent la principale solution ou un ajustement plus adéquat du masque peut également être une solution si celui-ci se trouve à être mal ajusté.

Par : Gabryelle R. Inhalothérapeute

176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout